Comment prendre soin du Narcisse et de sa fleur ?

Parmi toutes les fleurs, celle appelée narcisse est l’une des plantes les plus intéressantes, non seulement pour la beauté naturelle de ses fleurs, mais aussi pour le symbolisme auquel elle est associée. Cependant, sa culture nécessite certains soins pour permettre un développement correct, ainsi que pour éviter les maladies causées par les parasites et les ravageurs.

Si nous devions dresser une liste des plantes à bulbe et de leurs noms, il est très probable que la jonquille serait l’une des plus familières pour nous tous, ceci en raison de la popularité de sa fleur, qui est présente dans la culture occidentale depuis la Grèce antique. C’est pourquoi il est utile d’examiner ce dont il a besoin pour s’épanouir correctement.

Description de la jonquille

Son nom scientifique est Narcissus, qui vient du mot grec narké, qui signifie enivrant. On pense que ce nom fait référence à la capacité aromatique que possèdent certaines espèces de jonquilles. Cette plante est principalement originaire d’Europe, notamment de la Méditerranée, mais elle existe également dans certaines régions tempérées d’Afrique et d’Asie. Aujourd’hui, il est possible de trouver un jardin de jonquilles presque partout dans le monde.

Appartenant à la famille des Amaryllidaceae, la jonquille est une plante vivace. Ce site plante bulbeuse a des scapes verts et des feuilles basales. Les fleurs peuvent être solitaires ou en ombelles, c’est-à-dire en grappes qui dépendent d’un seul axe principal.

La fleur de jonquille annonce l’arrivée du printemps. Dans l’hémisphère nord, la floraison a lieu généralement de février à mai. Elle peut aller du doré au blanc pur et il existe également des spécimens de couleur saumon, mais on peut dire que la jonquille jaune est la plus courante. Quant à sa structure, elle possède 6 tépales et 6 étamines qui forment un périgone, car dans la fleur de cette famille il est difficile de savoir quel est le calice (sépales) et quelle est la corolle (pétales), puisque les deux parties sont identiques.

En général, la jonquille sauvage a des fleurs en forme de trompette ou de coupe, selon la variété. Cependant, il est important de mentionner que les fleurs de cette plante ne durent que 15 jours, il est donc préférable d’offrir des jonquilles en petites quantités. pots décoratifsLes pots sont plus durables qu’un bouquet de fleurs coupées.

Comment cultiver les jonquilles ?

La culture des jonquilles est aussi simple que celle des jacinthes. Il suffit de mettre les bulbes en terre, de préférence à l’automne. Ces plantes s’enracinent généralement rapidement, de sorte qu’elles commencent à produire de nouvelles feuilles, ce qui en fait l’une des meilleures plantes bulbeuses à naturaliser. Cependant, pour planter des jonquilles, il faut savoir qu’il faut attendre la fin de l’hiver pour voir les premières fleurs.

En ce qui concerne la quantité de lumière, il n’est pas nécessaire de donner à la jonquille des soins particuliers, car elle se développe bien dans les endroits ensoleillés et ombragés, cependant, elle préfère les sols argileux et frais, donc il faut arrosez-le fréquemmentmais évitez de trop arroser, car cela pourrait faire pourrir les bulbes. De même, les experts recommandent de ne pas pulvériser d’eau sur les feuilles et les fleurs.

Si vous vous demandez comment planter des jonquilles, nous devons mentionner qu’il est conseillé de les placer en groupes, de cette façon, lorsque le printemps arrive, elles peuvent se distinguer parmi les autres types de fleurs. Dans ce sens, il suffit de choisir un sol bien drainé et de faire un trou d’une profondeur d’environ 3 fois la hauteur du bulbe. S’il est dans un pot, n’oubliez pas de placer un plateau en dessous pour servir d’abri. réservoir d’eaucomme nous le faisons lorsque nous plantons des jacinthes en pot (consultez les options d’achat sur ce lien).

Conseils pour la culture des jonquilles

Si vous voulez voir les jonquilles en fleurs quelques semaines plus tôt, vous devez faire une culture forcée. Dans ce sens, vous pouvez planter les bulbes dans des conditions froides et sombres, au moins jusqu’à l’apparition des premiers bourgeons, ce qui peut prendre plusieurs semaines. Ensuite, il est possible de les placer à l’intérieur, à la lumière indirecte du soleil. Il convient de mentionner que les magasins de jardinage vendent des bulbes forcés pour plus de commodité.

Principales maladies, ravageurs et parasites qui affectent la jonquille.

La première chose à mentionner est qu’il s’agit d’une plante qui jouit généralement d’une bonne santé. Cependant, il faut tenir compte de certains parasites et maladies qui pourraient apparaître.

Ditylenchus dipsaci

Un minuscule ver qui affecte les bulbes et les pousses internes des oignons, de l’ail, des jonquilles sauvages, entre autres plantes. Il vit principalement comme un endoparasite et commence à infecter la plante à partir de la base du bulbe, bien qu’elle puisse s’étendre à la partie aérienne de la plante. Lorsque la jonquille est infestée, des renflements apparaissent généralement en raison de la mort des cellules de la tige et la croissance s’arrête. Le meilleur traitement contre ce parasite est la pasteurisation à la vapeur.

Merodon equestris

Également appelée mouche de la jonquille, c’est un parasite qui peut apparaître en été. Il s’agit de larves qui pénètrent dans le bulbe et s’en nourrissent, générant des pousses déformées et des feuilles jaunes. Dans ces circonstances, la jonquille s’affaiblit et finit par mourir. Pour éliminer ce parasite, utilisez de l’eau à des températures de 40 à 50 °C.

Puceron

Les pucerons peuvent affecter les bulbes à l’état conservé et également les plantes en cours de développement. Les pucerons se nourrissent des pousses tendres et les déforment. Cependant, ces insectes peuvent transmettre des virus, il est donc important d’empêcher leur propagation, à la fois avec des filets anti-pucerons et avec la désherbage qui servent de réservoir.

En conclusion, nous pouvons dire qu’il est possible de soigner les jonquilles avec très peu d’efforts, mais comme pour toute plante, il est important de suivre quelques recommandations minimales pour éviter les nécroses et autres désagréments.