Gagnez du temps et de l’énergie avec votre plaque de cuisson en vitrocéramique

L’utilisation des plaques de cuisson en vitrocéramique est généralement assez intuitive en ce qui concerne l’éclairage, la régulation de la chaleur et le nettoyage, mais il y a d’autres aspects auxquels vous devez prêter attention afin de tirer le meilleur parti de votre équipement. Il s’agit de placer correctement les conteneurs dans les feux pour améliorer leur efficacité.

Parmi les principaux systèmes de cuisson qui figurent en tête des listes de courses mondiales, on trouve les tables de cuisson en vitrocéramique, qui intègrent une technologie de chauffage progressif grâce à un ensemble de résistances électriques.

Il s’agit d’une plaque de verre au corps robuste et à haute résistance thermique, sous laquelle se trouve une série de filaments qui, en recevant une impulsion de courant, s’échauffent jusqu’à une température déterminée. Cette chaleur est transmise à la surface pour cuire les aliments contenus dans la casserole, la poêle ou le récipient.

Cette technologie permet à chaque quadrant de la plaque de chauffer progressivement, ce qui peut suggérer une consommation d’énergie plus élevée que celle des équipements à induction, qui chauffent au contact du métal dans le pot. Il est donc important d’apprendre à utiliser correctement la vitrocéramique, car, bien qu’il ne s’agisse pas d’une dépense d’électricité excessive, nous pourrions voir, au fil des mois, un changement dans le total à payer de notre facture.

Plaques en vitrocéramique vs. plaques à induction

En général, les gens ont tendance à confondre les plaques en vitrocéramique avec les plaques à induction, car esthétiquement, elles sont similaires. Cependant, leur fonctionnement interne est complètement différent.

La vitrocéramique intègre un système de résistances qui génère un rayonnement de chaleur croissant, qui est transmis à la surface de la plate-forme en verre. L’induction fonctionne à son tour sur la base d’un circuit fermé composé d’aimants, qui créent une onde magnétique qui, au contact du métal dans le pot, se réchauffe automatiquement.

La plateforme vitrocéramique permet une meilleure graduation de la température en fonction des besoins de chacun des aliments de nos recettes, mais elle consomme un peu plus d’énergie.

La plaque à induction, en revanche, est une technologie assez sûre, car sa surface se refroidit immédiatement, ce qui réduit considérablement les incidents domestiques liés aux brûlures de cuisson.

En outre, il peut consommer jusqu’à 45 % d’énergie en moins, ce qui est très pratique. Mais en revanche, vous devrez investir dans des pots et des conteneurs spécialement fabriqués pour ce type de plate-forme.

Ce sont deux systèmes complètement différents, mais ils ont le même objectif, à savoir vous aider à cuire les aliments rapidement et en toute sécurité, c’est pourquoi ils sont tous deux recommandés dans les portails commerciaux spécialisés.

Recommandations pour utiliser correctement votre vitrocéramique

Même si vous acquérez un modèle évalué comme la meilleure plaque en vitrocéramique, il y aura quelques inconvénients en ce qui concerne la consommation d’énergie. Cependant, si vous apprenez à utiliser correctement cette surface de cuisson, vous pouvez facilement contrer ce problème. Il vous suffit d’appliquer les recommandations suivantes.

Couvrir le récipient

Vous avez probablement entendu dire que, lorsque l’on place le récipient sur le feu, il est important de le couvrir pour que les aliments cuisent plus rapidement et que l’on gagne ainsi du temps et de l’électricité.

C’est une assez bonne théorie, car lorsque le couvercle est placé sur la marmite, la concentration de vapeur à l’intérieur est plus élevée, ce qui accélère considérablement le processus de cuisson.

Par exemple, si nous utilisons une petite casserole avec son couvercle respectif sur l’un des grands feux de notre plaque vitrocéramique, le temps de cuisson sera équivalent à 11 minutes en moyenne, avec une consommation d’énergie de 77 watts par heure.

Cependant, en plaçant cette même casserole couverte sur un des petits feux, le temps est réduit à 6,7 minutes et la consommation de watts par heure peut atteindre 71. D’autre part, le pot découvert sur un grand feu peut prendre jusqu’à 13 minutes, ce qui correspond à 90 watts par heure.

Si l’on compare les données entre l’utilisation avec et sans couverture, on obtient des économies assez importantes, respectivement de 15 et 21%, en termes de consommation d’électricité. Cela signifie qu’il est vraiment important de couvrir le récipient pour gagner en efficacité et que l’intensité du feu influence le temps de cuisson, mais pas de manière aussi décisive.

Centrer le navire sur le feu

Lorsque nous cuisinons, nous plaçons généralement les casseroles rapidement sur le feu de notre plaque vitrocéramique, de sorte que la casserole ne soit pas complètement centrée sur le quadrant respectif. Cette situation peut ne pas vous sembler pertinente, mais elle peut avoir une influence significative sur la consommation d’électricité.

De même, il est nécessaire que la taille du conteneur corresponde à celle de l’incendie. En ce sens, si vous allez utiliser un petit pot, il serait préférable de le placer dans le plus petit quadrant et non dans le plus grand. De cette façon, vous profiterez d’un pourcentage plus élevé de rayonnement émis.

Supposons que nous prenions un pot d’eau à l’intérieur et que nous le placions au centre d’un quadrant de la plaque de cuisson en vitrocéramique. Selon l’expérience réalisée, le temps nécessaire pour que le liquide atteigne le point d’ébullition sera de sept minutes, ce qui correspond à une consommation de 204 watts par heure de travail. En revanche, lorsque le même pot est placé non centré sur le feu, le temps augmente d’une minute par rapport à la mesure précédente, alors que la consommation est positionnée à 248 watts par heure.

Maintenant, en mettant un petit conteneur sur un grand feu, nous aurons une perte de chaleur considérable, car la consommation sera de 204 watts par heure et le temps d’exposition sera de sept minutes. En bref, nous dépenserions le même temps et la même puissance que si nous utilisions un pot centré d’une taille appropriée au quadrant.

Toutefois, en utilisant un tel navire dans un feu plus petit, nous obtiendrons une consommation réduite de 147 watts par heure de fonctionnement, bien que, malheureusement, le temps d’ébullition soit porté à 9,5 minutes.

Ce dernier fait est tout à fait compréhensible, car la marmite, étant sur un feu plus petit, reçoit la chaleur directement de la base. Le contraire est vrai dans la première expérience, où l’excès de rayonnement du feu entoure l’extérieur de la marmite, accélérant la cuisson, donc le temps est plus court.

Lorsqu’on utilise une plaque de cuisson en vitrocéramique, on peut conclure qu’il est important de prendre un certain temps pour placer chaque casserole dans le feu correspondant à son diamètre, de la centrer correctement et de la couvrir, car cela permet d’économiser des watts et des minutes de cuisson.