L’importance d’un pulvérisateur propre pour une culture saine

La société exige une alimentation plus saine chaque jour et l’entretien correct de tout type de pulvérisateur, en particulier dans le domaine industriel, est essentiel pour obtenir à la fois un fonctionnement optimal et une production de qualité, ainsi qu’une longue durée de vie fonctionnelle de notre outil.

L’application optimale de divers produits phytosanitaires est très importante dans le domaine de l’agriculture technique pour obtenir des cultures de qualité et saines. Dans ces cas, l’entretien du produit à utiliser est aussi important que l’entretien continu de l’outil à utiliser pour son application.

Aujourd’hui, l’agriculture durable nécessite l’application correcte de divers types de protection des plantes, ainsi que le contrôle des résidus produits par tout type de pesticide. Toutefois, ce n’est pas un sujet à prendre à la légère, car il n’existe pas de bon ou de mauvais produit phytopharmaceutique, mais plutôt les niveaux d’efficacité et de toxicité qui permettent de corriger les doses, ainsi que les méthodes utilisées pour leur administration.

Le producteur doit être pleinement conscient de la nécessité de suivre à la lettre les instructions proposées par les fabricants des équipements techniques spécialisés, car c’est ce qui différencie une application totalement efficace d’une perte de temps et d’argent, sans tenir compte des dommages écologiques qui sont causés.

C’est pour cette raison qu’un règlement connu sous le nom de UNE-EN 137990 a été élaboré, qui est consacré à l’évaluation des pulvérisateurs en service. Cette norme vise à vérifier et à garantir que le pulvérisateur est en excellent état, de sorte qu’il ne représente aucun type de danger pour le producteur ou l’environnement.

Pour cela, une série d’actions sont nécessaires, comme la dépressurisation, la vidange et le nettoyage du pulvérisateur avec beaucoup d’eau après chaque utilisation. Si la buse est bouchée, la seule chose à faire est de la laver à l’eau, en évitant d’utiliser tout objet métallique.

N’oubliez pas qu’un pulvérisateur en mauvais état et non nettoyé ne pourra pas distribuer le produit de manière uniforme. Par conséquent, si vous souhaitez que le traitement soit beaucoup plus efficace, il est conseillé de bien entretenir votre outil avant et après chaque application, notamment pour obtenir de meilleurs résultats.

En ce sens, en plus d’avoir le meilleur spray du momentPour que la maintenance soit correctement effectuée, elle doit être très efficace d’un point de vue biologique, en contribuant à réduire au maximum le risque pour les utilisateurs et à éviter à tout prix tout type de pollution de l’environnement, sans oublier qu’elle doit être économiquement rentable. Cela se fait en appliquant des critères agronomiques aux nouvelles technologies mécaniques et en effectuant un entretien précis et constant de ces outils.

Importance du nettoyage d’un pulvérisateur

15 pays de l’Union européenne se sont réunis pour donner vie au projet TOPPS ou « Train the Operators to prevent Pollution from Point Sources », qui a été financé par le programme Life de la Commission européenne, ainsi que par l’ECPA, « European Association for the Protection of Plants », et qui a pour objectif fondamental l’identification correcte et la diffusion des pratiques phytosanitaires de manière correcte, en réalisant tout type d’activités telles que des conférences, des ateliers, des démonstrations pratiques, entre autres. En outre, ils cherchent à réduire la pollution de l’eau causée par l’utilisation abusive de produits phytopharmaceutiques.

L’une des principales choses sur lesquelles insiste le projet TOPPS est le nettoyage du pulvérisateur. Pour ce faire, elle explique que les restes des produits chimiques ou phytosanitaires utilisés doivent être complètement éliminés, qu’ils se trouvent à l’intérieur ou à l’extérieur de l’outil, par un rinçage régulier à l’eau abondante. En outre, ce nettoyage doit être effectué dans des zones où il n’y a aucun risque de contamination du sol ou de l’eau.

Le but du nettoyage d’un pulvérisateur est de s’assurer que l’outil fonctionne correctement, que le producteur ou le consommateur ne subit aucun accident et, surtout, qu’il est le plus respectueux possible de l’environnement. Il est évident que, selon le type d’outil ou de pulvérisateur utilisé, la procédure de nettoyage peut varier considérablement.

Les exigences et les demandes concernant le nettoyage de la partie interne des cuves du pulvérisateur peuvent varier en fonction des objectifs à atteindre ou d’un traitement particulier. Par exemple, un rinçage ou un rinçage peut suffire si un traitement continu est utilisé sur le même type de culture et au cours d’une journée de travail.

D’autre part, le nettoyage en profondeur des parties internes qui présentent des dépôts est essentiel lorsque plusieurs types de cultures aux caractéristiques différentes vont être traitées, par exemple, si la betterave est travaillée et qu’il est nécessaire de passer aux céréales. En outre, il est également conseillé de procéder à un nettoyage en profondeur de l’outil au cas où vous auriez l’intention de le stocker ou d’en faire l’entretien.

Outre les parties internes de l’outil, les pulvérisateurs accumulent facilement le liquide sur certaines parties externes, par exemple dans les pulvérisateurs à rampe, où les dépôts sont très proches des buses, de sorte que le produit chimique a tendance à s’accumuler sur la structure. Surtout si la pulvérisation est très fine, les courants d’air poussent les gouttelettes vers le centre de la rampe et vers l’arrière de la cuve, des zones qui sont généralement plus contaminées.

Enfin, nous recommandons de nettoyer l’outil après avoir traité la dernière parcelle et à la fin de chaque journée. De même, il n’est pas recommandé de stocker l’outil à l’extérieur ou en plein air, car l’eau de pluie peut mouiller les surfaces contaminées, ce qui affecte instantanément le sol.